Recours CNAC contre la décision de la CDAC

mars 5, 2012
By Sauvons Le Grand Ecran

Notre recours contre la décision de la CDAC du 27 octobre 2011 a été examiné par la CNAC le 10 février 20121.

Précisons que notre association n'engage pas ces procédures par plaisir procédurier, mais faute d'une véritable recherche de solution pour le Grand Écran et d'une concertation vainement réclamée.

NOS RECOURS VISENT A BLOQUER DES DÉCISIONS QUI DÉBLOQUENT !

(en l'occurrence les opérations de vandalisme à l'encontre de ce patrimoine)

RECOURS CNAC (1) (Commission du 10/02/12)  :

Du fait que la décision de la CDAC implique également la destruction du complexe audiovisuel Grand Écran situé dans l'immeuble du même nom, le 28/10/11 nous avons déposé un recours devant la CNAC* (en l'occurrence le CNC*), lui demandant « de surseoir à toute autorisation d'installer un multiplexe selon les modalités actuellement envisagées, qui impliquent la mutilation de cet édifice ». Mais la commission du 10/02/12 - où nous sommes revenus plaider la cause de la salle(1) - s'est déclarée incompétente au regard de notre demande (voir décision), tout en nous précisant que nous aurions toujours la possiblité de faire un recours contre le permis de construire ! (oui, et qui paye ?).

Bien entendu il n'y aura jamais ni responsables ni coupables parmi toutes ces autorités éminement "compétentes", dont les décisions impliquent la casse inéluctable d'un équipement déclaré « d'intérêt général » par le Conseil de Paris !

_____

(1)  Voir notre courrier au CNC, ainsi que le dossier et le mémoire déposés en 15 exemplaires le 23/01/12.

(2) la protection au titre du patrimoine demandée au ministre de la culture

Décision CDAC* du 21/09/11 :

De même que la CDEC* avait donné son accord aux enseignes Habitat et H&M en juin 2006, le 21/09/11 la CDAC* a accordé son autorisation à la construction d'un multiplexe de 10 petites salles en lieu et place de l'actuel Grand Écran. Ceci malgré la demande de l'association "de surseoir à statuer tant que le ministre de la culture n'aura pas pris de décision quant à la demande de classement de la salle au titre du patrimoine et tant qu'il n'y aura pas eu d'audit concernant la faisabilité du Grand Écran, ainsi qu'une véritable concertation, assortie d'appels d'offres, pour une reprise conforme à sa spécifité." (voir procès-verbal de la CDAC du 21/09/11 : intervention de Mme Andrei).

Ce même procès-verbal (qui mentionne une "probable disparition du cinéma des Gobelins") fait apparaître que le maire du 13ème, Jérôme Coumet - représentant d'une municipalité sollicitée maintes fois pour réfléchir à une solution de sauvetage - "donne un avis très favorable" à ce projet de démolition-reconstruction décidé sans aucune concertation, et  dont le coût - d'après M. Jean-Pierre Decrette - se monte à 10-12 millions d'euros.

Quant à Mme Muriel Genthon, directrice de la DRAC*, elle émet des doutes sur le fait que la salle serait l'oeuvre du grand architecte Kenzo Tange, laissant entendre qu'il ne serait l'auteur que de la façade de l'immeuble, ce qui est absurde (voir : "Le Grand Ecran de Kenzo Tange") !


CDEC : Commission Départementale d'Equipement Commercial

   CDAC : Commission Départementale d'Aménagement Commercial

   DRAC : Direction Régionale des Affaires Culturelles (d'Ile-de-France), dépendant du Ministère de la Culture

   CNAC : Commission Nationale d'Aménagement Commercial

   CNC : Centre National de la Cinématographie et de l'image animée


Voir aussi :

Demande de protection au titre du patrimoine auprès du Ministre de la Culture (2011)

RECOURS (CDEC et Permis de construire) - 2006-2007

No Responses to "Recours CNAC contre la décision de la CDAC"

(optional field)
(optional field)
Le spam est du courrier ou des commentaires non sollicités, postés automatiquement par des programmes informatiques afin de faire la promotion de services ou pour nuire au site...

La modération des commentaires est activée sur ce site. Ceci signifie que vos commentaires ne seront pas visibles jusqu'à ce qu'un éditeur les approuves.

Retenir les informations personnelles ?
Précision : Toutes les balises HTML sauf <b> et <i> seront supprimées de votre commentaire. Vous pouvez créer des liens juste en entrant l'URL ou l'adresse email.