REPRISE du Grand Écran

mai 15, 2011
By Sauvons Le Grand Ecran

"Alors que le prix de vente est annoncé à sept millions d'euros, plusieurs repreneurs se sont heurtés à des fins de non-recevoir de la part des divers acteurs du dossier. Aucune concertation n'a jamais été organisée alors que nombre d'habitants regrettent la disparition de la salle..."  - Extrait de "Grand Ecran où en est-on ?" - 13 du Mois n° 7 (Mai 2011)

- Dans ce même article, le dernier candidat à la reprise du Grand Écran regrette que ses propositions soient restées lettre morte chez EuroPalaces : "Le dernier à s'être signalé - au début de l'année - n'en revient toujours pas. Serge Tapierman, producteur de comédies musicales, n'a trouvé aucun interlocuteur chez Europalaces pour entendre sa requête : «Mes demandess ont restées lettre morte... » ". Cet investisseur, qui vient d'acquérir un ancien théâtre parisien pour sept millions d'euros, considère que payer le même prix pour le Grand Écran, qui compte moins de places, est exagéré. Mais il précise aussitôt : "Cela dit si on avait demain une proposition on serait sur les rangs.

Nous pourrions ajouter : et à ce jour, où en est-on ?

Proposition de Jack-Henri Soumère, directeur-fondateur de l'Opéra Paris-Sud à Massy, et ancien directeur du Théâtre Mogador.

Proposition de Dragan Klisaric, administrateur du Syndicat Français des Théâtres Cinématographiques, et exploitant de plusieurs salles de cinémas en Seine-et-Marne.

Sans réponse à leurs propositions ces candidats à la reprise du Grand Écran se sont tournés depuis vers d'autres investissements (voir plus bas).


Dernières nouvelles en février 2011 :

Monsieur Soumère vient de racheter le Théâtre Comédia : Jack-Henri Soumère nouveau propriétaire du Théâtre Comédia à Paris (Le Post - 18.2.11) / Le Comédia change de main (Le Parisien - 22.2.11) : "Jack-Henri Soumère compte investir 6 M€ pour remodeler le Comédia à son goût".

Quant à Monsieur Klisaric il s'apprête à inaugurer un multiplexe de 4 millions d'euros à Coulommiers (4 salles). Voir :

Le Pays Briard - 7/1/11

→ l'intervention de M. Riester, député-maire de Coulommiers, au cours des délibérations du Conseil Municipal du 29/09/08 (p.16) : "C'est un des objectifs d'avoir un multiplexe de 4 salles. Je compte sur Dragan KLISARIC qui est un très bon exploitant et qui a une volonté de développer le cinéma d'Art et d'Essaî pour utiliser ce nouvel équipement au service de l'Art et Essai, mais aussi... du cinéma populaire, du cinéma commercial, parce qu'il ne faut pas toujours opposer les deux cinémas." (discussion : p.13-19, financement : p.17)

Selon la mairie du 13ème aucun de ces deux candidats n'était capable de reprendre le Grand Écran ! Or M. Klisaric n'a jamais obtenu  le rendez-vous sollicité auprès de Serge Blisko depuis janvier 2006 (voir : Le maire refuse de recevoir le collectif). Il a seulement été convoqué à la mairie de Paris une semaine avant la CDEC du 22 juin 2006 pour se faire entendre dire que même s'il mettait 10 millions d'euros sur la table il n'était pas certain qu'on lui donne la priorité !

Quant à M. Soumère, le maire du 13ème a fini par le recevoir en décembre 2010, soit deux ans après sa proposition datant de fin 2008 !

Chacun appréciera la portée des louables efforts de notre mairie, qui se targue d'avoir "tout fait pour trouver des repreneurs" !


Extraits de courriers :

Extrait du Courrier du 26/11/08 de Jack-Henri Soumère, aussitôt transmis à EuroPalaces et à la mairie :

"...Persuadé que ce pôle incontournable du XIIIe arrondissement doit poursuivre sa vocations culturelle, c'est avec beaucoup de conviction que je renouvelle ma proposition d'en prendre la direction. J'ai toujours souhaité au cours de ma carrière dans le spectacle vivant porter des projets multidisciplinaires, ayant vocation à ouvrir la culture à tous les publics...

C'est ainsi que j'ai redonné à un Théâtre Mogador à bout de souffle le devant de la scène parisienne en théâtre, danse, variétés et comédie musicale, tout en y accueillant l'Orchestre de Paris en résidence ainsi que de grands rendez-vous culturels comme les cérémonies des Molières. L'Opéra de Massy, projet lyrique au coeur de la banlieue que je mène depuis plus de 15 ans, est l'exemple même de l'ouverture des cultures dites savantes à un public de proximité, diversifié, néophyte...

Je me reconnais parfaitement dans le nouvel élan que vous souhaitez donner au GRAND ECRAN, point d'ancrage de la vie culturelle du XIIIe et vecteur de lien social, et je suis prêt à en prendre la responsabilité. Cet équipement culturel d'exception peut accueillir toutes les formes des spectacles programmés dans les différentes maisons que j'ai dirigées. Nous pouvons donner un éclat remarquable à ce lieu de culture de premier plan.

Je suis à votre disposition pour envisager toutes propositions et étudier avec l'actuel propriétaire du fond les modalités et conditions de rachat..."

__________

Extrait du Dossier de "Reprise du Grand Écran" par Dragan Klisaric à la CDEC du 7 février 2006 : "Les sociologues estiment que pour survivre, le cinéma de demain doit être un lieu de rencontre, de débat, de communion. Dans cette perspective, c'est bien le Grand Ecran qui possède les meilleurs atouts pour accompagner cette évolution. Paradoxalement c'est précisément cette salle en avance sur son époque que l'on condamne."

Extrait du Courrier de Dragan Klisaric à EuroPalaces le 26/1/06 - resté sans réponse :

"Par la présente, je me permets de vous rappeler nos divers entretiens depuis octobre 2005 et lors de notre entrevue d'hier, au cours desquels je vous ai fait part de mon intérêt à reprendre l'activité cinématographique du Grand Ecran Italie, à Paris 13ème, suite au désengagement de Gaumont...

Face aux mutations sociologiques et socioculturelles auxquelles notre profession est confrontée, la POLYVALENCE du Grand Ecran constitue un formidable atout pour relever les défis de demain.

Nous estimons qu'en développant des activités annexes avec des rencontres-débat, festivals (l'Enfant et le 7ème Art, Télérama...), avant-premières, projection presse, conférences, collège et lycéens au cinéma, l'activité est viable. Cet avis est également partagé par nos partenaires financiers.

Par conséquent nous souhaitons vous rencontrer dans les meilleurs délais afin de vous faire un offre de rachat du fonds de commerce."

Extrait du Courrier de Dragan Klisaric au collectif le 9/1/06 : "Par ailleurs nous sommes surpris qu'un cinéma réalisant 270 000 entrées annuelles pour un chiffre d'affaires de deux millions d'euros ne soit pas viable. En effet plus de la moitié de l'exploitation en France est constituée de petites exploitations réalisant moins de 100 000 entrées. Ces cinémas existent toujours et constituent souvent le seul lien social favorisant les rencontres et permettant l'accès à la culture au plus grand nombre."


Voir aussi :

→ "Bonne nouvelle : un repreneur s'est manifesté !"  

Courrier de Dragan Klisaric à Serge Blisko, maire du 13°, le 15/1/06 (demande de rendez-vous restée sans réponse)

Courrier du CIC à Dragan Klisaric, le 27/1/06

→ Courrier de l'association à Jérôme Seydoux, président d'EuroPalaces le 28/12/08 (resté sans réponse)

Courrier de l'association à Bertrand Delanoë, maire de Paris le 30/12/08 (resté sans réponse)

Aucune réponse non plus du maire du 13°, à qui une copie de ces courriers avait été adressée (voir notre courrier du 31/12/08), et qui lors d'une entrevue en ses bureaux en juillet 2008 s'était déclaré prêt à examiner avec attention toute proposition sérieuse, et à réunir les candidats-investisseurs autour d'une table ronde avec les élus et associations (ce que l'association Sauvons le Grand Ecran demandait vainement depuis trois ans). Voir :

- Courrier de l'association à Bertrand Delanoë du 3/12/08 (resté sans réponse)

- Courrier de l'association à Bertrand Delanoë du 23/7/07 (resté sans réponse)

- Courriers et communiqués 2005-2006...

No Responses to "REPRISE du Grand Écran"

(optional field)
(optional field)
Le spam est du courrier ou des commentaires non sollicités, postés automatiquement par des programmes informatiques afin de faire la promotion de services ou pour nuire au site...

La modération des commentaires est activée sur ce site. Ceci signifie que vos commentaires ne seront pas visibles jusqu'à ce qu'un éditeur les approuves.

Retenir les informations personnelles ?
Précision : Toutes les balises HTML sauf <b> et <i> seront supprimées de votre commentaire. Vous pouvez créer des liens juste en entrant l'URL ou l'adresse email.