Les missions des pouvoirs publics en matière culturelle

mars 25, 2007
By Sauvons Le Grand Ecran

I   LA VILLE DE PARIS


II   L’ÉTAT

I   La Ville de Paris

En matière culturelle, les axes prioritaires consistent en l'accès pour tous à l'offre existante, le soutien aux pratiques artistiques et culturelles de proximité, les cultures émergentes et la convivialité.

Au delà des actions prioritaires, le contrat de ville entend favoriser la participation des habitants, l'accès aux services publics, notamment dans les domaines social et culturel.

S'agissant des quartiers prioritaires, le contrat de ville 2000-2006  intègre 8 sites précédemment retenus au titre de la politique de la ville pour 1994-1999, avec quelques extensions de périmètres…

Le contrat de ville 2000-2006 intègre de nouveaux quartiers : 13ème arrondissement, Porte de Vanves- Plaisance- Pernety (14ème), La Chapelle- Porte d'Aubervilliers (18ème), Saint-Blaise (20ème).

http://www.paris.pref.gouv.fr/actionsEtat/politiqueVille/contenuPolitique.htm

Contrat de ville 2000-2006

(passé entre la Mairie de Paris, la Préfecture de Paris,
la Région Ile-de-France, et le Fonds d’Action Sociale)


LES THEMES PRIORITAIRES DE LA POLITIQUE DE LA VILLE :

L’EDUCATION, LA CULTURE, LES LOISIRS ET LE SPORT, FACTEURS D’INSERTION (p.58) :
      
      
      3 – L’action culturelle (p.63)
            
              La culture constitue un élément essentiel de la cohésion sociale car elle concerne l’ensemble de la vie en société.
               Dans une ville comme Paris, qui est à la fois un des centres mondiaux de la culture, et aussi un lieu où habitent des populations de toutes origines, il importe de définir les axes et les moyens qui permettent à la Ville, l’Etat, la Région, les professionnels et les associations de favoriser le développement des pôles d’excellence, tout en profitant des apports offerts par les cultures émergentes ainsi que par les nouvelles technologies.

              A – L’accès de tous à l’offre culturelle (p.63)

              B – Une politique culturelle de proximité (p.64)

              C – Les cultures émergentes et la convivialité (p.65)

DISPOSITIF DE CONCERTATION, DE SUIVI ET D’EVALUATION

LES PARTENAIRES

1 – Les pouvoirs publics (Etat, Ville, Région, Fonds d’Action Sociale) – p. 97-99

2 – Les institutions (Caisse d’Allocations Familiales, Chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre des Métiers, Poste) – p.99-100

3 – Les associations (p.101)

Les associations représentent à Paris un partenaire d’une importance incontournable… il est clair que toute action de la Politique de la Ville doit s’appuyer largement sur le tissu associatif qui constitue, pour les institutions, un moyen irremplaçable non seulement d’apprécier les souhaits explicites de la population mais aussi de mettre en œuvre un certain nombre d’actions qu’il est alors légitime de financer. C’est pourquoi les signataires du présent contrat souhaitent encore mobiliser davantage le tissu associatif et engager un dialogue renouvelé… Une part essentielle des crédits spécifiques Politique de la Ville servira à les financer.

4 – La participation des habitants (p.102)

La participation des habitants… n’en demeure pas moins une priorité et doit guider l’action des pouvoirs publics dans la prise de décision.

Une aide au montage de projets contribuera à la participation des habitants à la vie de leur quartier car les initiatives sont souvent découragées par manque d’aide logistique.

D’une manière non exclusive, cette participation prend la forme :

- d’une participation directe, par le biais de réunions publiques, de pétitions, de consultations locales, de registres laissés dans les locaux des équipes locales de développement ou les mairies d’arrondissement,
de vœux exprimés dans les structures locales,

- d’une participation par le biais de l’organisation, à l’initiative des maires d’arrondissement, de CICA sur la Politique de la Ville dans les arrondissements,

- d’une participation par le biais d’enquêtes spécifiques auprès des habitants sur des sujets déterminés, ainsi que la mise en place de formules innovantes pour faciliter la participation de tous les habitants du quartier.

Contrat signé le 18 décembre 2000 par :
- le Préfet de la Région Ile-de-France, Préfet de Paris : Jean-Pierre Duport
- le Maire de Paris : Jean Tibéri
- le Président du Conseil Régional d’Ile-de-France : Jean-Paul Huchon
- le Président du Conseil Général : Jean Tibéri
- le Directeur du Fonds d’Action Sociale : Olivier Rousselle

Annexes financières prévisionnelles (p.110-114) :

- Ville et Département de Paris :
    . Education Culture Sports : 55 MF
    . Dispositif Politique de la Ville pour Paris : 60 MF

- Etat :
   . Investissements Mission Ville : 35 MF
   . Education, Culture et Sport : D.R.D.J.S. : 35 MF
                                                   D.R.A.C.    :   5 MF
   . Soutien aux actions des quartiers et équipes de développement local : 35
   . Actions de l’Etat : 23 MF

- Conseil Régional Ile-de-France :
   . Amélioration du cadre de vie et urbanisme
     (Requalification urbaine/équipements de proximité) : 50 MF   )  Crédits Politique de la Ville
   . Associations en politique de la Ville : 17 MF                          )
   . Culture (équipements, aide aux associations) : 20 MF
           
- Fond d’Action Sociale :
   . Education, Culture et Sport :
     Intégration de l’enfance et de la jeunesse,
     Accompagnement scolaire, Action culturelle : 56 MF
   . Soutien aux structures et aux acteurs
     de la vie associative : 7,350 MF


II   L’État

 

Le MINISTERE de la CULTURE

POLITIQUE CULTURELLE

DOSSIERS THEMATIQUES

DEVELOPPEMENT CULTUREL


La DRAC Ile-de-France

 

Drac Ile de France : Présentation, Missions, Services
Présentation

A l’échelon régional, la politique du ministère de la culture et de la communication est mise en œuvre par 27 directions régionales des affaires culturelles (DRAC). Services déconcentrés de l’Etat, les DRAC sont placées sous l’autorité des préfets de région…

La DRAC Ile-de-France conduit son action en concertation avec les communes, les conseils généraux et le conseil régional. Elle établit des partenariats actifs avec un grand nombre d’associations et de structures culturelles, afin de coordonner l’aménagement et le développement culturel de la région et rendre la culture accessible au plus grand nombre. Elle propose au préfet l’attribution des aides financières de l’Etat.


Mission

La DRAC assure un ensemble de missions, liées aussi bien à la conservation, à la documentation et à la valorisation du patrimoine, qu’à l’expertise, au conseil et au soutien dans le champ de la création et de la diffusion culturelle sou toutes ses formes.

Relèvent ainsi de sa compétence : le domaine patrimonial (monuments historiques, archéologie, patrimoine mobilier, musées) ; … le domaine du spectacle vivant (théâtre, musique, danse,…), le domaine des arts visuels (arts plastiques, cinéma, audiovisuel, multimédia).

… un service du développement et de l’action territoriale est particulièrement chargé de la coordination et de la mise en œuvre de politiques d’élargissement des publics et d’aménagement des territoires...


Services

Service régional de l’inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France

Le service régional de l’Inventaire recense, étudie et fait connaître tout monument ou objet mobilier qui, d’un point de vue historique, artistique, archéologique ou ethnologique, constitue un élément du patrimoine national.

Cette mission de recherche et de documentation vise à constituer les archives artistiques et patrimoniales de la France, édifices, œuvres d’arts, équipements, … qui caractérisent les legs du passé, même récent.

Théâtre

… Il soutient l’initiation et l’élargissement des publics…

Le budget du service est composé d’une part de crédits d’intervention destinés au soutien aux mettteurs en scène, aux compagnies dramatiques, aux festivals et aux lieux de diffusion majeurs, d’autre part de crédits d’équipement destinés à la rénovation, voire à la construction de théâtres.

Cinéma, audiovisuel et multimédia

Le service… soutient directement la diffusion des œuvres et la sensibilisation des publics.
Dans le domaine de la diffusion, il s’appuie notamment sur le réseau des salles de cinéma, en particulier d’art-et-essai, et instruit les projets d’implantation ou d’extension des multiplexes.

Il encourage les actions en direction des publics (festivals), et soutien directement un ensemble de programmes concernant les jeunes…

Pour favoriser l’accès de tous aux nouvelles technologies de l’information et de la communication et leur utilisation dans les domaines de la création et de la culture, il soutient le réseau des « espaces cultures multimedia »…

La DRAC Ile-de-France intervient également au niveau du développement et de l’action territoriale en proposant des actions d’aménagement culturel du territoire… et en accompagnant l’implantation de projets culturels innovants.

CULTURE ET TERRITOIRES EN ILE DE FRANCE :

Des études rappellent l’importance de la culture et des équipements culturels, qualifiés « d’intérêt touristiques majeurs », pour le développement régional, national, voire international d’une métropole telle que Paris :

Il a été rappelé… la forte participation des franciliens à la vie culturelle et sportive… (p.5)

L’approche centrée sur les équipements culturels et leur contribution au rayonnement international est explicite dans le SDRIF de 1994, dont le volet culturel se résumait aux « équipements culturels ou d’intérêt touristiques majeurs » considérés comme des leviers de l’internationalisation francilienne.
L’objectif de renforcement du rayonnement et de l’attractivité internationale de la région francilienne demeure d’actualité, et son caractère prioritaire a été rappelé tant par la collectivité régionale que par l’état.
C’est d’ailleurs à ce titre que les politiques culturelles apparaissent dans le PASER, dont l’action n°12, "promouvoir le rayonnement culturel de l’Ile-de-France et la diffusion de la culture sur le territoire régional" s’inscrit dans l’orientation stratégique n°5 : "accroître le rayonnement et l’attractivité de l’Ile-de-France" (p.7)

… l’histoire des mouvements artistiques et l’offre culturelle de la capitale font de Paris (et de sa région urbaine) l’une des rares « ville globales », rayonnant à l’échelle mondiale en matière culturelle. (p.10)

La culture ne saurait être considérée comme un bien de consommation comme un autre, régi par les règles de la concurrence…
… on peut penser que la culture joue un rôle central dans le développement économique des territoires (p.13)

La politique culturelle de l’Etat en région Ile-de-France

Le Ministère de la culture et de la communication : Directions ...

Direction régionale des affaires culturelles, Drac Ile-de-France

Cultures en ville. Programme de recherche interministériel

Ø ×

Dernière mise à jour : 25/3/07

No Responses to "Les missions des pouvoirs publics en matière culturelle"

(optional field)
(optional field)
Le spam est du courrier ou des commentaires non sollicités, postés automatiquement par des programmes informatiques afin de faire la promotion de services ou pour nuire au site...

La modération des commentaires est activée sur ce site. Ceci signifie que vos commentaires ne seront pas visibles jusqu'à ce qu'un éditeur les approuves.

Retenir les informations personnelles ?
Précision : Toutes les balises HTML sauf <b> et <i> seront supprimées de votre commentaire. Vous pouvez créer des liens juste en entrant l'URL ou l'adresse email.