LE 13 DU MOIS - Les "Incontournables" du 13ème

avril 13, 2012
By Sauvons Le Grand Ecran

Ce mois-ci LE 13 DU MOIS consacre son dossier aux "Incontournables" du 13ème (patrons, associatifs, acteurs culturels... qui comptent). Parmi eux : l'association Sauvons le Grand Ecran et sa figure de proue, Marie-Brigitte Andrei.

Au bout de sept ans de combat, malgré tous les obstacles rencontrés et l'omerta entretenue autour du sujet depuis l'annonce de la fermeture, l'association se réjouit que la préservation de ce chef-d'oeuvre en péril soit enfin reconnue comme une cause "qui compte" !

Et en effet - que cela plaise ou non - la mobilisation en faveur de l'unique grande salle du sud-est francilien a inévitablement influé sur le cours des choses en faisant obstacle à la construction des boutiques prévues, et en réussissant à obtenir le retour d'une activité cinématographique.

Mais le combat continue...


C'est aussi l'occasion pour la présidente de l'association de rappeler que si elle avait "accepté de figurer en dernière position de la liste UMP lors des dernières municipales" en 2008, c'est uniquement parce que malgré l’engagement public du député-maire du 13° (PS) de « s’opposer par tous les moyens juridiques et politiques à la transformation en magasins de ces salles » la majorité municipale avait condamné le Grand Écran :

 

- en refusant de faire respecter la convention en vigueur signée entre la Ville de Paris et l'exploitant (qui interdisait toute cession d'activité et tout changement d'affectation de la salle),

- en accordant ses autorisations aux enseignes commerciales en juin 2006 et les permis de construire et de démolir en mars 2007. 

Pour elle, figurer (en position inéligible) sur la liste opposée à ceux qui avaient voté la mort du Grand Écran sans mettre à l'étude la nécessaire alternative culturelle à la fermeture décidée par EuroPalaces ne répondait à aucune motivation politique ou idéologique mais à une simple logique locale. En l'occurrence la position des élus UMP et UDF - qui prônaient la mise en place de mesures de sauvegarde  par les pouvoirs publics - lui semblait plus appropriée que celle de la majorité dite "de gauche"(1) qui abandonnait à la loi du marché un équipement financé en partie sur fonds public et déclaré « d'intérêt général » par le Conseil de Paris (ce paradoxe a été souligné par un jeune militant socialiste à l'occasion d'un apéritif-débat le 20/12/05) !

De fait, dans ce combat contre les abus du pouvoir financier, la position de l'association n'a pas changé d'un iota depuis le début :

Sauvons le Grand Ecran dans la diversité politique !  (comme le rappelait opportunément ce jeune socialiste dans sa conclusion)

(1) PS/PC/Verts

(Voir aussi : Le Grand Écran et les pouvoirs publics)


→ Vous trouverez également dans ce même numéro du 13 avril des articles intéressants sur les Conseils de Quartier et la Halle Freyssinet.


Voir aussi :

LE 13 DU MOIS - Grand Écran : Où en est-on ? (Mai 2011)

No Responses to "LE 13 DU MOIS - Les "Incontournables" du 13ème"

(optional field)
(optional field)
Le spam est du courrier ou des commentaires non sollicités, postés automatiquement par des programmes informatiques afin de faire la promotion de services ou pour nuire au site...

La modération des commentaires est activée sur ce site. Ceci signifie que vos commentaires ne seront pas visibles jusqu'à ce qu'un éditeur les approuves.

Retenir les informations personnelles ?
Précision : Toutes les balises HTML sauf <b> et <i> seront supprimées de votre commentaire. Vous pouvez créer des liens juste en entrant l'URL ou l'adresse email.